ALT

Le Prix littéraire SPG 2019 a couronné Claire May pour Oostduinkerke, un voyage en mer du Nord

Le 6e Prix littéraire SPG récompensant une première œuvre littéraire d’un auteur romand, écrite en langue française et éditée par une maison d’édition romande, a couronné une jeune auteure belgo-suisse, Claire May, 27 ans, lausannoise et étudiante en médecine, pour son roman Oostduinkerke.

Content image

Nouvelliste depuis plusieurs années, le passage de Claire May, à l’art du roman a visiblement conquis le cœur du jury à l’unanimité, devant les deux autres finalistes : Romain Buffat pour Schumacher, Éditions d’Autre Part et Gabriella Zalapì pour Antonia, Éditions Zoé.

On a tous une histoire à raconter, mais ce qui fait la différence c’est le ton et la façon employés, un regard, une finesse d’analyse, un angle, l’expression des sensations… Nous avons unanimement salué la prise de risque ainsi que la qualité d’écriture chez cette jeune auteure qui ne suit pourtant pas d’études littéraires !

Hélène Leibkutsch, Présidente de la Commission de lecture - Société de Lecture

Oostduinkerke  sorti en septembre 2018 aux Éditions de l’Aire, convie le lecteur sur les rives flamandes de la station balnéaire «Ostdunkerque» (prononcé en français), coincée entre les dunes de sable et un village de pêcheur, chère à l’auteure pour y avoir passé d’inoubliables instants de vacances. Sur fond d’histoire d’amour, le récit prend pour décor un lieu de villégiature familier, évocateur de félicité, tel que chacun de nous peut en connaître et en chérir le doux souvenir. « Ce texte très bien écrit, a le don d’éveiller l’imaginaire visuel du lecteur, un véritable tour de force réalisé grâce aux mots », commente Hélène Leibkutsch. Comme l’écrivait Colette « On ne fait bien que ce qu’on aime ».

Rubriques
Culture Société