Le feu très vert pour libérer près de 148 millions

La Suisse devrait engager un montant de 147,83 millions de francs pour le financement de projets internationaux de protection de l'environnement. Par 17 voix contre 8, la commission de l'environnement du National demande au plénum de libérer ce crédit-cadre pour une période de quatre ans (2019-2022).

La plus grande partie, soit 118,34 millions de francs, doit revenir au Fonds pour l’environnement mondial. Créé pour encourager la mise en œuvre du Protocole de Montréal sur les substances appauvrissant la couche d’ozone, le Fonds multilatéral pour l’ozone bénéficierait lui de 13,54 millions de francs.

Les 13,15 millions de francs restant devraient être octroyés à deux fonds spéciaux pour le climat, créés dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques: le Fonds pour les pays les moins avancés et le Fonds spécial pour les changements climatiques.

Par 11 voix contre 10, la commission souhaite, dans un postulat, que le Conseil fédéral examine l’opportunité d’intégrer dans le crédit-cadre le Fonds vert pour le climat. Créé en 2010, ce dernier joue un rôle de plus en plus important dans le domaine climatique.

Rubriques
Environnement