ALT

Interview Isabelle Falconnier Juin 2019 – Prix littéraire SPG

Que recherche un jury littéraire ? Créer une star, faire le buzz ou un simple effet de manche ? Pour Isabelle Falconnier, ce serait plutôt de réussir à faire rayonner de nouvelles voix littéraires, histoire de ne pas laisser s’envoler de belles plumes.

Membre du Jury du prix littéraire SPG depuis sa création, la journaliste et critique littéraire est aussi l’initiatrice de nombreux autres prix, déléguée à la politique du livre de la ville de Lausanne depuis 2015 et déléguée éditoriale et médias pour la fête des Vignerons 2019. Retours sur ses coups de cœur et son expérience au sein du prix SPG.

IMMORAMA : Qu’est-ce qui a motivé votre participation au Prix littéraire SPG ?

Isabelle Falconnier : Je participe et ai créé plusieurs prix littéraires en Suisse romande : Prix des lecteurs de l’Hebdo, Prix du Salon du livre de Genève, Prix du polar romand, concours de poésie pour enfants dans le cadre du Printemps de la poésie en Suisse romande. Je suis motivée par l’encouragement à l’écriture d’une manière générale, et saluer la prise de risque d’un éditeur romand à publier un auteur encore inconnu. Faire entendre une nouvelle voix littéraire n’est pas facile : si nous pouvons contribuer à son rayonnement, nous aurons atteint notre but.

Avez-vous comme leitmotiv d’« aider à l’éclosion des talents » comme le souhaitait Edmond de Goncourt en créant le prix éponyme en 1892 ?

Oui, non seulement aider à l’éclosion des talents, mais à leur rayonnement, leur visibilité. Un auteur n’est rien sans lecteurs. Il faut donc le faire savoir. Un prix est une récompense pour le travail et le talent d’un auteur, le pari d’un éditeur, mais aussi une opération de faire-savoir, de visibilité, de communication. Nous sommes aussi des médiateurs !

Quel est votre plus beau souvenir ? Votre plus belle rencontre ?

La rencontre avec les autres jurés est un très beau moment. C’est aussi intéressant de rencontrer les membres du jury que les livres et leur auteur. Malgré nos personnalités diverses, nos parcours différents, nos goûts variés, les discussions finissent toujours par converger vers un ou deux livres qui sortent du lot. Il n’y a ainsi rien de plus stimulant et passionné que d’échanger avec ces autres lecteurs passionnés au goût certain.

Cela doit être difficile de se prononcer et de départager des écritures toutes singulières… Quels sont les critères/les qualités qui sont déterminants dans votre sélection et votre choix final ?

Les critères sont des critères de forme comme de fond. Nous cherchons autant une histoire qu’un style. Nous cherchons à être émus, séduits, emportés par un texte. Un bon livre laisse des traces dans l’esprit et le cœur du lecteur. Même s’il s’agit d’un premier roman, il doit avoir une personnalité, de la force, une vibration unique.

 Faites-nous part de vos plus belles découvertes littéraires et/ou humaines depuis que vous participez au Prix SPG.

Éric Buillard m’a beaucoup touchée par sa personnalité pudique, discrète mais passionnée, à l’image des gens du nord, taiseux, qu’il décrit si bien dans L’adieu à Saint-Kilda. Et quel choc avec Damien Murith et sa trilogie Le livre des maudits ! Damien porte en lui un univers d’une richesse et d’une poésie unique. 

Comment avez-vous vécu l’édition 2019 ? Un commentaire sur la lauréate 2018 Claire May et son roman Oostduinkerke ?

Claire May est une jeune femme brillante qui ira loin ! Elle est à la fois médecin, musicienne et désormais écrivaine également. Son livre explore avec talent et sensibilité, et une langue bien à elle, la mémoire – qu’elle soit historique, familiale, individuelle. En retournant sur des lieux familiers qui ont marqué son enfance, la narratrice libère des sensations enfouies et des questionnements universels sur l’appartenance, l’identité, la fabrication du moi intime à travers des odeurs, des lieux, des maisons. Parfois, il faut en prendre conscience pour pouvoir avancer dans la vie. 

Que ressentez-vous lors de la découverte d’un nouveau livre ? Vous ouvrez l’ouvrage, tournez la page de garde et…

C’est la surprise à chaque fois ! Où l’auteur va-t-il m’emmener ? Dans quel monde, quelle époque ? Que vais-je ressentir ? Vais-je aimer ? Pourvu que j’aime !

 

Rubriques
Littérature