ALT

Bienne veut délester le quartier de la gare des voitures

La Ville de Bienne veut interdire le passage du trafic motorisé individuel par la place de la Gare. Avec cette mesure, le Conseil municipal entend lutter contre le trafic de transit dans ce périmètre et créer davantage d'espace pour les piétons et les cyclistes.

Concrètement, les automobilistes ne pourront plus passer par la place de la Gare pour traverser la ville. Le trafic sera interdit en provenance de l’ouest. Cet axe resterait ouvert aux transports publics et aux taxis, selon le projet dévoilé lundi. La rue de la Gare serait à sens unique.

Le quartier de la gare est souvent engorgé. Il est utilisé comme axe de transit par les automobilistes pour passer d’une extrémité de la ville à l’autre. Il constitue également le point névralgique pour les transports publics. La place de la Gare est traversée quotidiennement par quelque 6000 véhicules.

Cette concentration du trafic provoque des inconvénients pour tous les usagers. Les automobilistes sont pris dans les embouteillages, les chauffeurs de bus des transports publics ne peuvent plus respecter les horaires et la situation est parfois périlleuse pour les piétons et les cyclistes.

« J’ai l’impression que ces mesures sont suffisantes pour délester le trafic routier dans le quartier de la gare », a estimé la conseillère municipale Barbara Schwickert. « Nous voulons réduire le trafic de transit et augmenter la sécurité des usagers », a ajouté l’élue Verte qui ne briguera pas un nouveau mandat en automne 2020.

Cette mesure pourrait aussi avoir un impact sur les conducteurs qui se plaisent à traverser la place de la Gare en faisant vrombir le moteur de leur grosse cylindrée ou qui donnent des coups d’accélérateur pour parader.

En 2015, les Biennois avaient refusé un projet de réaménagement de la place de la Gare qui aurait totalement banni les voitures.(ats)

Rubriques
Environnement