Le Clou rouge voyage en Helvétie

Par Grégoire Praz N°43 - Automne 2018

La richesse du patrimoine architectural et culturel de la Suisse est parfois sous-estimée par ses habitants. Pourtant, il existe de véritables trésors architecturaux dans notre pays. Le « Clou rouge » voyage depuis douze ans en Suisse pour faire découvrir au grand public ces beautés architecturales souvent méconnues. Imaginée par l’Architekturforum Obersee à Rapperswil dans le canton de Saint-Gall, le « plantage » du Clou rouge devant un édifice indique au grand public que ce dernier a été restauré dans les règles de l’art ou a fait l’objet d’une mise en valeur particulière. L’objectif est de sensibiliser le grand public à la thématique du patrimoine bâti et de susciter une réflexion autour des beautés patrimoniales de notre pays. Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel 2018, les sections romandes de Patrimoine suisse ont décidé de s’unir pour faire voyager ce Clou rouge. Il a été et sera « planté » à 17 reprises sur l’ensemble du territoire romand.

Des lieux incontournables
Ce Clou rouge a été planté dès le mois de mars devant la chapelle protestante de Martigny, construite en 1932 par Baptiste Gianadda. Elle est ornée des vitraux de l’artiste Hans Erni qui a conçu ces oeuvres à l’âge de 102 ans. En avril, le Clou rouge s’est arrêté devant le couvent des capucins à Sion, une oeuvre majeure de l’architecte Mirco Ravanne, l’un des élèves de Le Corbusier. Cet édifice appartient aujourd’hui à la Bourgeoisie de Sion qui a entrepris un vaste programme de rénovation. En juin dernier, le Clou rouge a été planté devant le siège de la Fédération des entreprises romandes à Genève. Ce bâtiment a été construit entre 1964 et 1966 par les architectes Jean-Pierre Dom et François Maurice en s’inspirant du Richards Medical Research Building de Louis Kahn à Philadelphie. De 2011 à 2016, un vaste chantier avait entrepris un changement des façades. Le Clou rouge est également passé devant le collège Calvin, construit entre 1558 et 1561 selon la volonté de Jean Calvin. Sur les berges de Vessy, les promeneurs ont pu découvrir un site industriel niché dans un méandre de l’Arve et exploité depuis 1867. En juillet, le Clou rouge est arrivé devant l’ancienne église de Jaun, Bellegarde, mais aussi à proximité de constructions plus récentes comme le mur peint de la gare routière de Bulle réalisé en 1990 par six artistes bien connus, Jacques Cesa, Georges Corpataux, Pierre-André Despond, Dominique Gex, Jacques Rime et Daniel Savary qui ont représenté les heures du jour en Gruyère. En août, on a pu notamment le découvrir à l’abbaye de la Fille-Dieu à Romont qui fête ses 750 ans d’existence. C’est l’une des plus anciennes abbayes habitées. Outre son patrimoine architectural du XIVe siècle, elle abrite une collection de manuscrits liturgiques datant de la réforme de Saint-Bernard vers 1140. L’église a retrouvé sa simplicité lors de sa restauration en 1990-1996, en collaboration avec la communauté et les Amis de la Fille-Dieu.

Dès le mois d’octobre
En octobre 2018, on pourra découvrir notamment l’Hôtel de Ville à Neuchâtel dont les travaux de restauration avaient duré vingt mois en 2016. De style néoclassique, il a été conçu par Pierre-Alain Paris, architecte de Louis XVI et achevé en 1790. Dès le 17 novembre, le Clou rouge sera planté devant la Villa Turque construite en 1917 par Le Corbusier. Cette villa représente l’aboutissement de la période chaux-de-fonnière du plus grand architecte du XXe siècle.

Journées du patrimoine
Chaque année en septembre, l’édition suisse des Journées européennes du patrimoine propose près d’un millier de manifestations gratuites, visites guidées, excursions, tables rondes. Dans plus de 350 localités de Suisse, des professionnels et des bénévoles, tous passionnés de patrimoine culturel, présentent au public les caractéristiques des bâtiments, sites archéologiques, paysages ou traditions dont ils s’occupent. Les manifestations proposées vont de la découverte de l’aéroport de Genève aux concerts organisés dans des usines électriques, en passant par des visites d’églises en béton dans le canton de Lucerne et des cours de jodel. La définition du patrimoine culturel, l’identification de son apport à la société et la détermination de sa valeur sont autant de questions qui seront débattues pendant ces événements.

Les Journées européennes du patrimoine
Les Journées européennes du patrimoine existent en Suisse depuis septembre 1994. Elles sont organisées dans 50 pays d’Europe et attirent d’année en année près de 20 millions de visiteurs.

Vous pourrez suivre l’opération Clou rouge sur www.leclourouge2018.ch. Vous trouverez également sur ce site tous les détails concernant chaque station du Clou rouge. Ces manifestations sont gratuites et sans inscription.

GRÉGOIRE PRAZ