Prix SPG de l’immobilier durable

Par Christine Esseiva N°40 - Printemps 2017

– Pourquoi vous êtes-vous orientée vers le CAS en management de l’énergie ? Quels étaient vos objectifs ?

Céline Castiglione – En tant qu’employée dans un bureau d’études en environnement, je souhaitais acquérir des compétences plus approfondies dans le domaine de l’énergie. Or les formations techniques sont assez poussées et longues. Le CAS en management de l’énergie a semblé être un bon compromis et adapté sur le plan professionnel. Son but est de donner aux managers des outils en termes de gestion de projets énergétiques et de prendre de la hauteur par rapport aux aspects techniques.

– Qu’est-ce que vous pourriez mettre en avant dans cette formation ?

– J’ai beaucoup apprécié la cohérence d’ensemble de la formation. Elle s’articule autour de la norme ISO 50001 ce qui était très pertinent et intéressant. Cela nous a permis de faire tout un cheminement durant la formation pour arriver à une bonne compréhension et maîtrise de la norme dans son ensemble. On acquiert ainsi des méthodes et des outils concrets que l’on peut ensuite mettre véritablement en place dans le cadre d’une pratique professionnelle.

Par ailleurs, de nombreux intervenants externes sont invités, ce qui offre une grande richesse d’échanges, même entre participants. Aussi le fait de faire des travaux en groupe permet de collaborer, de créer une dynamique, d’autant qu’une attention particulière est donnée à leur constitution. Ils doivent être interdisciplinaires, chacun devant avoir au sein du groupe des compétences complémentaires.

– Dans le cadre de votre travail de diplôme, il est question d’une plateforme qui permet de mettre en place un système de management de l’énergie dans les entreprises. D’où vient l’idée et est-elle opérationnelle ?

– L’idée de créer une plateforme énergétique a été élaborée en collaboration avec mon employeur qui a également financé ma formation. Dans le cadre de mon travail de diplôme, j’ai donc développé le concept, en collaborant avec la régie Brolliet, et aujourd’hui grâce à un collègue développeur, la plateforme est en cours de réalisation. Avant d’aller plus loin nous souhaitons toutefois rechercher une entreprise partenaire pour être très concret dans son élaboration.