SPG Finest Properties : Cinq ans au service des étoiles

Par Evelyne Dubuis N°27 - Automne 2010

Le département SPG Finest Properties s’est hissé en cinq ans d’existence au firmament des services haut de gamme en matière de vente de villas et d’appartements résidentiels privés. Visite guidée.

 

C’est une niche, mais une niche à six étoiles : le marché de la propriété de luxe ne ressemble à aucun autre. La clientèle y a ses codes, et les objets, tous plus raffinés les uns que les autres, n’entrent dans aucun moule ; bref, l’irrationnel et le coup de coeur jouent un rôle déterminant dans ce secteur particulier de l’immobilier. « Haute couture ? Presque, répond Claude Atallah, directeur de ce service. Nous travaillons dans l’exceptionnel, le rare, le raffiné. Un domaine très proche de celui de l’art. »

D’où l’affiliation avec la maison Christie’s et son secteur spécialisé dans la propriété de luxe, Christie’s Great Estates. Outre cet étincelant Award, distinction interne décernée en 2009 à SPG Finest Properties pour son marketing international de premier ordre, ce partenariat haut de gamme ouvre à la régie une fenêtre sur le monde du superluxe résidentiel, tout en lui permettant d’y mettre en vitrine les objets qu’elle représente, situés en Suisse romande et à Gstaad. « Grâce à Christie’s, les synergies sont aussi très intéressantes avec le marché de l’art et le département Fine Arts de la maison britannique, souligne Claude Atallah. Un exemple : lorsqu’un de nos clients souhaite vendre sa propriété et les oeuvres qu’elle contient, nous avons toute la gamme de services dont il a besoin à portée de main. »

Sept jours sur sept

Cette large palette de services est d’ailleurs l’une des clés du fonctionnement d’une spécialité comme celle-là. Palette qui va parfois au-delà de ce qui relève strictement du cahier des charges du courtier en immobilier. « Les gens très aisés n’ont pas tout à fait la même notion des choses que le reste du monde. Ils veulent des réponses tout de suite et exigent une attention permanente, sept jours sur sept. Cette disponibilité fait partie de notre travail. Tout comme l’écoute et l’intuition : nous devons comprendre ce qu’ils veulent et leur présenter des objets en rapport avec leurs attentes. »

Avec une clientèle majoritairement européenne et moyen-orientale (de plus en plus de Qatari sont attirés par la suisse), il faut aussi jongler avec les cultures et les langues. « Nous en parlons sept dans mon département », déclare Claude Atallah, qui pratique ce terrain professionnel depuis bientôt vingt ans. « Ce qui a changé ? Les goûts évoluent lentement, notamment sur le plan de l’architecture : on aime le classique. Mais cela commence à bouger. Présenter une propriété à toit plat il y a quelques années était impensable. Aujourd’hui, l’architecture contemporaine est très demandée, mais il y a peu d’objets sur ce segment de marché. » son plus beau mandat à ce jour est sans aucun doute cette propriété genevoise à 120 millions de francs. « De Verbier à Gstaad en passant par Cologny et Neuchâtel, j’ai vu pas mal de domaines, mais celui-ci possédait des qualités à vous couper le souffle, tant sur le plan de la situation que de la qualité de l’objet. »

Bouche à oreille

En ce moment, le portefeuille compte une cinquantaine d’objets, sans parler de ceux qui, pour des raisons de stricte confidentialité envers les mandants, ne figurent pas sur le site. Outre la recherche de propriétés pour la vente, SPG Finest Properties pratique aussi la location. « il s’agit d’une clientèle installée temporairement à Genève, par exemple un CeO en mission pour trois ou quatre ans. » et comment cette clientèle arrive-t-elle chez sPG Finest Properties ? « La Société Privée de Gérance a toujours eu un réseau national et international. elle vient également chez nous sur recommandation (Family Office, avocat, banquiers, notaires), mais aussi par la lecture du catalogue Christie’s Great estates que nous distribuons à nos banquiers, avocats et à toutes les corporations en relation avec cette clientèle ainsi que nos affiliés à l’étranger. Nous avons dès le départ voulu créer une marque à part entière, reconnaissable et clairement identifiée au luxe, d’où la couleur or. Nous voulons aussi affirmer notre sérieux ; au travers de nos Newsletters, nous diffusons des informations importantes à l’intention de ceux qui désirent acquérir une propriété en suisse, rédigées par des spécialistes de haut vol, tant sur des questions légales (acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger) que fiscales (imposition selon la dépense ou forfait fiscal) par exemple. »
Enfin, pour voir à quoi ressemble exactement une « Finest Property », un clic sur le site internet www.spgfinestproperties.ch et place à la découverte d’un monde enchanteur, où la pierre n’a d’égale que la beauté des montagnes, du lac et des paysages de l’arc lémanique.